WincoachLogo de wincoach

Cellphone pictogramm0486 707 496 - Sonia Piret

L'importance des rituels dans la relation d'aide

Qu’est-ce qui nous pousse à souffler des bougies chaque année ou à se réunir autour de la robe blanche de la mariée ? Qu’est-ce qui nous amène à reproduire les mêmes gestes d’année en année, de génération en génération ? Quelle est la raison d’être des rituels ? Ne s’agit-il que d’habitudes héritées d’un lointain passé ou ces actes ont-ils une signification plus profonde oubliée au fil des générations ? 


Rituel, c'est quoi ? pourquoi ? 

Avant d’explorer les raisons des traditions, précisons ce qu’est un rituel. Un rituel est une activité symbolique ou traditionnelle qui peut varier de la célébration au deuil(1) . La présence importante des rites aux périodes de transitions (naissances, passage vers le monde des adultes, mariage, décès,…) n’est pas le fruit d’un hasard ou d’un inventeur farfelu. 

Les rituels transportent deux objectifs. Ils nous ancrent dans notre passé tout en nous projetant vers le futur . En soulignant une origine commune, ils permettent de solidifier l’identité d’une culture, d’une famille et même sa propre identité. Ils nous rappellent d’où nous venons. Le rituel donne lieu à une préparation importante. Par exemple, le choix des personnes invitées lors d’un mariage aura une influence sur les relations futures. La répétition des rituels dans un même groupe permet de rassembler, de relier une communauté plus large, renforçant ainsi les relations et les attitudes de support entre les membres (2) .

Ce n’est que lorsqu’un rituel est interdit que l’utilité du rite peut être comprise pleinement. De fait, l’interdiction pour les esclaves de se marier les a conduits à inventer de nouveaux rites secrets pour marquer leur engagement. L’absence de rituel, le manque de support social et l’isolation inter-générationnelle provoquent des relations stressantes entre les membres d’une même communauté. Ceux qui jusqu’alors pouvaient se comprendre n’y parviennent plus. La solitude et le manque d’espoir résultant de la suppression des rites peuvent miner l’énergie physique et émotionnelle d’une personne (2) .

Toutefois, si par le passé, les rituels étaient importants, leur nécessité devient de plus en plus évidente de nos jours. En effet, l’évolution des technologies, la mondialisation et la rapidité des communications facilitent et incitent même le monde à progresser rapidement. Comment ne pas se laisser entrainer par les courants instables de l’évolution ? Les rituels en reliant le passé, en soulageant l’anxiété et en fournissant du sens et du support, sont particulièrement efficaces face aux incertitudes de la vie(1) . Par exemple, après la mort d’un patient, le personnel des hospices qui utilise des rituels ont moins de chance de développer un burnout.

Dans un monde basé sur l’individualisme, les rituels porteurs de sens ont tendance à disparaître, enlevant une ressource supplémentaire pour traverser les difficultés qui surgissent à notre époque. 


Les thérapeutes sont donc mis face à un nouveau défi : recréer des rituels constitués d’actes symboliques pour un individu, une famille ou encore une communauté.

En art-thérapie notamment on peut remarquer que le rituel apportera beaucoup plus de profondeur et un sens sacré au travail sur soi.


(1) Montross-Thomas, L., Scheiber, C., Meier, E., & Irwin, S. (2016). Personnally meaningful rituals : a way to increase compassion and decrease burnout among hospice staff and volunteers. Journal of Palliative Medicine, 19, 1043-1050. doi : 10.1089/jpm.2015.0294

(2) Imber Black, E. (2005). Creating Meaningful Rituals for new life cycle transitions. In E., Carter & M., McGoldrick (ED). The expended family life cycle (3e ed.), pp. 202-214. Boston: Pearson Education.